Le GYAKU ZUKI fait partie des techniques de base du karaté shotokan. Comme le shuto uke, le oï suki, pour les techniques de bras et le mawashi geri, le mae geri, le yoko geri  ou encore le ushiro geri pour les techniques de jambes, le  GYAKU ZUKI demande une technique particulière afin de l’optimiser au maximum. En effet, on le retrouve dans les katas heian nidan, unsu, empi, goju shio sho… Si l’on travaille intelligemment, nous pouvons nous apercevoir que la manière d’exécuter le GYAKU ZUKI se transfère dans d’autres techniques que l’on retrouve dans les katas kanku daï par exemple. Nous vous conseillons fortement de lire les articles sur les déplacements et le travail de hanche, les pivots dans les katas qui sont une complémentarité à cette vidéo que nous vous avons concocté 😉

Vous allez vite vous apercevoir qu’au final, le GYAKU ZUKI, pourtant technique de bras comme bien d’autres  vues plus haut, part des pieds pour se finir avec les bras. Et oui ! Plus vous serez fort du bas du corps et plus vous serez relâché du haut du corps, et plus vous gagnerez en relâchement, et donc vous serez plus rapide et plus puissant  😉 🙄

 

Aller, j’arrête de vous embrouiller, passons au descriptif !!!😁

 

EXERCICE 1 sur le GYAKU ZUKI :

Départ de la position fudo dachi, je vais venir encrer mon pied dans le sol, pour tendre le genou, pivoter mes hanches et donner un petit d’épaule. Volontairement nous ne tendons pas le bras.

ATTENTION à ne pas engager trop l’épaule au risque de se déséquilibrer.
IMPORTANT : Se grandir au maximum pour garder le dos bien droit

 

EXERCICE 2 sur le GYAKU ZUKI :

Partir de la position Zen kutsu dachi avec le bras tsuki tendu (sans mettre le ikité). Je vais venir tirer le bras en ikité en reculant la fesse vers l’arrière comme si je voulais envoyer une balle de pig-pong avec celle-ci.

ATTENTION à ne pas rentrer le genou avant vers l’intérieur
IMPORTANT : Bien garder le talon de la jambe arrière en contact avec le sol

 

EXERCICE 3 sur le GYAKU ZUKI :

Départ de la position fudo dachi, le ikité bien tiré (sans le tsuki devant). Je vais venir encrer mon talon dans le sol (comme si je voulais donner un ushiro dans le sol😉), pour ensuite tendre mon genou, puis envoyer un coup de bassin (comme pur renvoyer une balle de ping-pong avec ma hanche) et envoyer l’épaule, le coude et le poignet. Nous appelons ça avec Sabrina LA DÉCLINAISON

 

COMBINER LES EXERCICES pour un GYAKU ZUKI complet :

Quand je décompose le mouvement dans ma tête avant de l’exécuter, je pense en premier à l’EXERCICE 2 (tirer l’ikité en reculant ma fesse vers l’arrière), pour ensuite passer à l’EXERCICE 1 (encrage du talon, pivot des hanches, puis l’épaule) et en finissant par l’EXERCICE 3 (encrage du talon, pivot des hanches, extension du genou, épaule, coude, poignet)

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest