Dans cette vidéo vous trouverez des astuces techniques afin de développer votre vitesse de déplacement, son explosivité et donc sa puissance sur la technique OI-ZUKI.
Comprendre la technique Oï-zuki est primordial. Elle vous permettra de trouver des sensations corporelles afin de développer et perfectionner cette technique que vous trouverez dans beaucoup de kata.

Technique de base, le Oï-zuki est un mouvement de karaté pratiqué dès la ceinture blanche. Sa position Zen-kutsu est l’une des positions utilisées dans 99% du kata Heian Shodan. C’est une technique que l’on retrouve également en kihon, et dans beaucoup de katas supérieurs.

Bien évidemment, on n’aura pas la même exigence d’exécution pour un karatéka débutant que pour un confirmé.

Il est utile de prendre tous les conseils de cette vidéo puisqu’ils vous serviront dans d’autres techniques. En effet nous parlons ici surtout du déplacement en zen-kutsu dashi.

PARLONS DES JAMBES :

Nous entendons souvent dire dans les clubs “accélère !”, “tends ta jambe arrière !”. Alors oui mais comment ? 🤔

Dans un premier temps, nous sommes bien d’accord que la posture zen-kutsu- dashi a principalement le poids sur la jambe avant. Nous allons donc pousser en premier sur la jambe arrière pour faire le transfert de poids total sur la jambe avant (certains diront qu’ils tractent en premier avec la jambe avant… c’est un choix en fonction de son physique et de sa morphologie).
Arrivé dans la phase intermédiaire (pieds dans l’alignement du bassin) il est important de propulser avec la jambe avant qui va devenir jambe arrière quand on va avancer. Cela permet de couper la distance à parcourir en deux et donc de gagner en vitesse et de ne plus avoir le problème de la jambe qui reste fléchie😉.
Hooooo là là vous allez nous dire que c’est du charabia ! En fait c’est très simple. Quand vous marchez, vous utilisez bien les deux jambes. Une jambe prend le relais à chaque fois.. C’est ce qui permet d’avoir toujours un appui et éviter de tomber. Bien c’est la même chose en karaté. Nous disons souvent dans nos stages que les déplacements en karaté c’est comme ci on marchait, mais version karaté😁.
Dans un troisième temps, la jambe avant qui va permettre la finalité de la position, va venir Ancrer le pied dans le sol et griffer celui-ci ( comme un sprinter) et ainsi stabiliser cette dernière.

PARLONS DES BRAS :

Nous partons du principe que l’on démarre avec le bras tendu (tsuki) et l’autre à l’ikité (poing sur la hanche). Lors de la poussée de la jambe arrière, on va imaginer saisir quelque chose au loin. Ce qui va engager légèrement l’épaule vers l’avant et tirer l’ikité vers l’arrière. Le plus tard possible dans le déplacement, le bras avant va tirer pour venir en ikité, et le bras arrière, lui, va tendre vers l’avant (comme un système de poulie).

PARLONS CONTRACTION MUSCULAIRE :

Nous vous conseillons de rester relâché (sur les bras) tout le long du mouvement. Pourquoi ? Plus vous serez relâché, plus vous irez vite, et arriverez fort. C’est vraiment au dernier moment qu’il va y avoir contraction musculaire maximale ! Celle ci dura que quelques millième de seconde afin de permettre de répartir vite sur le mouvement qui suivra. C’est ce que l’on retrouve dans les katas. La kata est un enchaînement de mouvement dans lequel il faut lier vitesse, puissance et rapidité. Et la notion de contracter / relâcher est prépondérante.

Pour plus d’articles et conseils suivez-nous sur :

NOTRE CHAÎNE YOUTUBE

FACEBOOK : https://www.facebook.com/jessicasabrinabuilcoachsportif/

FACEBOOK : https://www.facebook.com/jessicasabrinabuilcoach/

INSTAGRAM : https://www.instagram.com/jessicasabr…


Si cette vidéo vous a aidé, laissez un commentaire en dessous 😉

    Bonjour Mesdames, Projets tres interessant qui apporterait certainement une aide précieuse a beaucoup de pratiquant. Message perso, mais qu’attend donc…

Pin It on Pinterest